Les Vieilles Coques, Catherine Loury- dite Iliona et le Marche-Avec.

Dans le monde photographique, en France, nous avons des grands noms. Vous les connaissez plus ou moins. Il y a aussi de grand(e)s photographes qui ont eu une belle reconnaissance à l’international, qualité que notre culture photographique hexagonale n’a pas mise à sa juste place dans l’océan des formes et des couleurs.

Catherine Loury (Iliona) fait partie de ces artistes. Elle nous fait le plaisir de communiquer sa vision de photographe de métier dans le cadre de Concarneau et de cette fête des Vieilles Coques. Et elle rejoint l'association.

Catherine, bienvenue parmi nous et merci pour cette participation. Nous espérons te voir aux pieds des drisses du Marche-Avec, le Leica Q en bandoulière...

Je renvoie les lecteurs vers l’URL de son site ; vous pourrez y voir de biens belles productions.  Bernard.H

 

http://www.catherinelouryiliona.com/fr/page_12688.html

Et voici ce que Catherine nous dit de sa longue pratique :

"Avec le recul de 45 ans d’engagement dans deux métiers-passion successifs, je sais que le moteur de ma vie a été la curiosité et la grande question qui n’en finit pas de se questionner - question éthique - au service de quoi et de qui ai-je mis ces capacités : regarder et voir, cadrer, déclencher, révéler, mettre en lumière, écouter et entendre, analyser, comprendre, relater par le texte et/ou par l’image seule ?
Etre reporter photographe m’a ouvert des portes, permis de connaître des univers que je n’aurais jamais pu approcher autrement, documenter des expériences de vies à un instant T, qui peut être un jour, par des photographies noyées dans un océan d’images, contribueront à donner une idée de ce qu’était la vie à notre époque. Comme le soulignent les héros de Spielberg, dans "Pentagon papers", « la presse est le premier brouillon de l'histoire »...et le photographe en est le support visuel."