Des éléments de revue de presse autour du Marche-Avec, Concarneau

des éléments de la vie maritime

Rubrique mise en place à compter du 17 octobre 2017

    LE 14 NOVEMBRE 2017, ACTIVITE PIRIOU CONCARNEAU                                 Mer et Marine - Toute l'actualité maritime       

 

https://www.meretmarine.com/fr/content/concarneau-mise-leau-du-bsah-rhone

      LE 31 OCTOBRE 2017, BATEAUX TRADITIONNELS  AUX ILES GLENAN                                               Patrimoine et métiers      

 

54_PDFsam_GLENANS Guide_Environnement_Concarneau_2017.pdf

 

      LE 24 OCTOBRE 2017, NAUFRAGE DE lA BELLE ANGELE                                                                                                                                                  

 

Naufrage de la Belle Angèle : "On veut reconstruire un bateau"

Par Marion Aquilina, France Bleu Armorique, France Bleu Breizh Izel et France Bleu mardi 24 octobre 2017 à 11:38

Une semaine après le naufrage de "La Belle Angèle", l'association qui porte le même nom lance un appel pour récupérer tout objet ayant appartenu au vieux gréement. Objectif : reconstruire un bateau.

L'émotion est encore forte dans le monde maritime mais la priorité pour l'association La Belle Angèle, "c'est de ne pas rester sur cet échec, il faut rebondir". Ce sont les mots du président de l'association, Maurice Le Reste. Mardi 17 octobre, le bateau s'est échoué dans le Nord-Finistère à l'Aber-Wrac'h et un marin âgé de 43 ans est décédé. Une semaine après le drame, l'association espère récupérer des objets du navire et des marins pour reconstruire un bateau.

Le vieux gréement avait 27 ans

La Belle Angèle fait partie de la flotte de la compagnie malouine Etoile Marine Croisières. "L'association souhaite récupérer toute épave ayant appartenu au bateau : gilets de sauvetage, cordages, poulies, objets divers". Maurice Le Reste, le président de l'association La Belle Angèle, espère que les habitants du littoral de la côte Nord seront sensibles à son appel. Il ajoute : "On a l'intention de reconstruire un bateau donc tout ce qu'on pourra récupérer, c'est tout ce qu'on n'aura pas à acheter."

L'association La Belle Angèle raconte avoir reçu beaucoup de messages de soutien des collectivités locales et des associations ces derniers jours : "Ils sont prêts à nous aider donc pourquoi pas essayer. Le bateau était assuré, je ne sais pas ce qu'on touchera mais on va essayer de faire quelque chose." Une partie de la coque a été retrouvée à Brignogan où Maurice Le Reste s'est rendu encore mardi 23 octobre. Plusieurs objets ont été déjà été récupérés.

INFO PRATIQUE : Pour tous les objets récupérés, contacter Maurice Le Reste de l'association La Belle Angèle au 06 07 02 90 78.

    LE 20 OCTOBRE 2017, NAUFRAGE DE LA BELLE-ANGELE                                                                                         Le Télégramme         

L'association en charge du Marche-Avec, le cotre sardinier de Concarneau, a tenu à assurer l'association et l'équipage de la Belle-Angèle de sa solidarité après le drame survenu mardi matin (Nos éditions précédentes). Voici son communiqué : « Les amis du Marche-Avec sont bord à bord avec la famille et les proches d'Anthony Meignan, ainsi qu'avec les membres d'équipage qui ont vécu la fortune de mer de la Belle-Angèle. Ils partagent la douleur des amoureux de ce chasse-marée et leur font parvenir leur plus profonde solidarité de gens de mer. Cet accident nous rappelle que la mer reste dangereuse pour les plus beaux bateaux et les meilleurs équipages. Et que la Belle-Angèle était belle ! L'ensemble des membres de l'Association des Amis du Marche-Avec offrent amitié, compréhension, compassion et solidarité à tous ceux qui sont touchés par ce naufrage ».

 

     LE 17 OCTOBRE 2017, NAUFRAGE DE lA BELLE ANGELE                                                                                      Le Télégramme         

Le skipper de La Belle Angèle est mort en mer à la suite du talonnage du vieux gréement, ce mardi matin, à l'Aber Wrach (Landéda). Six autres personnes se trouvaient à bord. Elles ont été récupérées saines et sauves.

Triste dénouement, hier, à l'Aber Wrac'h : le corps du skipper de La Belle Angèle, porté disparu depuis l'aube, a été repêché, en fin de matinée, au sud-ouest de la balise de la Petite Fourche.

Capitaine du navire malouin Le Renard, Anthony Meignan, âgé de 42 ans, était salarié de l'entreprise Bretagne Marine Croisières, qui affrète le bateau chaque saison. « Il était très expérimenté. On pouvait lui faire une grande confiance. C'était un passionné de vieux gréements », souligne Wilfrid Provost, qui a repris l'entreprise fin 2015, une société gérée auparavant par Bob Escoffier. Le chef d'entreprise vannetais se dit « très affecté par ce drame ».

Une escale pour se protéger des vents forts

 

La Belle Angèle, chasse-marée de Pont-Aven construit en 1992 et propriété de l'association éponyme, avait quitté Saint-Malo (35), dimanche, vers 2 h, pour rejoindre Concarneau, avec à son bord sept personnes (trois professionnels et quatre membres de l'association). Sur les quais de la cité corsaire, l'équipage avait été salué une dernière fois par Bob Escoffier.

Mais rapidement, le skipper avait décidé de faire escale à l'Aber Wrach pour se protéger des fortes rafales de vent. Tôt hier matin, décision avait été prise de poursuivre le trajet car le vent avait molli. Toutefois, la mer était toujours formée, avec des vagues de 6 à 8 m. Le commandant a alors décidé de faire demi-tour. C'est pendant la manoeuvre que La Belle Angèle a talonné sur l'île de La Croix, le skipper tombant à l'eau.

À 5 h 50, le Cross Corsen intercepte le message de détresse. Un important dispositif est, alors, mis en place : le canot tout temps Président-Joseph-Oulhen et la vedette André-Tréguer, 21 sapeurs-pompiers de Lannilis, Plouguerneau, Plabennec, Lesneven, Saint-Renan et Brest, l'hélicoptère Dragon 29 puis le Caïman, le Samu de Brest, les gendarmes de la communauté de brigades de Plabennec-Lannilis ainsi que les gendarmes maritimes.

Six rescapés en état d'hypothermie

 

Dans la matinée, six personnes - les quatre bénévoles et deux membres d'équipage - ont pu être récupérées sur l'île de La Croix. Trois d'entre elles ont été évacuées vers l'hôpital des armées, à Brest, les trois autres vers celui de la Cavale Blanche, tous en état d'hypothermie. Hier soir, les quatre bénévoles, tous expérimentés, avaient pu regagner leur domicile de Pont-Aven.

Laurent Le Goff, l'un des sauveteurs plongeurs, témoignait, hier, des conditions difficiles de ce sauvetage : « Pour atteindre La Belle Angèle, avec Frédéric Poullain, nous avons quitté le canot tout temps en prenant place à bord du pneumatique mais la houle nous a fait basculer et nous avons rejoint le vieux gréement à la nage ». Une fois à bord, ils aideront les six rescapés à évacuer. Dragon 29 fera trois rotations pour évacuer victimes et sauveteurs, le canot pneumatique s'étant retourné.

http://www.letelegramme.fr/finistere/landeda/belle-angele-le-skipper-aurait-ete-heurte-par-la-barre-18-10-2017-11707373.php

     LE  26 JUILLET 2017, LE "YERSIN" Un tour du monde pour la mégafaune marine                                       CNRS LE JOURNAL       

 

https://lejournal.cnrs.fr/articles/un-tour-du-monde-pour-la-megafaune-marine

     LE 18 SEPTEMBRE 2017,  MARCHE-AVEC : renouvellement  du label BIP                                                           Le Télégramme         

FIN DE PAGE

MARCHE-AVEC" sur Wix.com - Contact secrétariat: cotremarcheavec@hotmail.com

Version 6.1- en date du  05/03/2020.

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now