Les travaux de maintenance du Marche-Avec durant le printemps 2014

 

 

2013 avait impliqué des travaux importants avec la réfection de la voûte du cotre suite à une attaque de mérule (champignon lignivore).

 

2014 a été une deuxième année de grands travaux et l'immobilisation du bateau a duré autour de 6 semaines. Rappelons qu'il n'est pas du tout recommandé de laisser au sec trop longtemps une coque de construction traditionnelle au risque d'avoir à reprendre l'étanchéité du fait de la perte d'humidité entrainant une contraction du bois. Les bénévoles doivent donc subir cette contrainte du temps pour finir les travaux dans des délais raisonnables.

 

 

Outre la maintenance habituelle, le gros investissement financier et horaire a été le remplacement du mât. Nous y reviendrons par la suite.

 

Il n'est pas possible de décrire de façon exhaustive les travaux de cette année. Nous avons effectué de mars à fin avril environ 630 heures pour les travaux de maintenance sur le Marche-Avec. Nettoyage, ponçage, peinture, menuiserie, démâtage, réfection du gréement, finition du nouveau mât, remâtage, mécanique, changement d'une partie du plat bord lié au pourrissement du bois, usure normale due au vieillissement du bois, passage de la béquille, écrasements lors des échouages à couple, passage des gardes, infiltrations d'eau de pluie, etc.

 

Pour illuster ce travail, regardons dans un premier temps le montage photographique ci-dessous qui illustre le remplacement d'une partie du plat-bord du cotre suite à une avarie subie lors d'une mise à couple sur béquille à Pont-Aven. Vous pouvez y voir le professionalisme, la patience et la minutie des équipiers du Marche-Avec.

Photographies Bernard Houssin

- I/ Remplacement du partie du plat-bord bâbord

1/ Plateau de sipo avec une ébauche de découpe.

 

Le Sipo est une essence de bois africaine avec une classification de durabilité 1 (durabilité plus de 25 ans). L’aubier est brunâtre à rouge, mais prend une couleur brun doré sous l’influence du soleil.

Pour renseignement :

Un plateau de sipo avivé de 4050x290x34= 55,07€

Tige filetée inox de 10 + écrous et rondelles =9,50€

Quelques pointes galva de 90= 1€

2/ Découpe de la lisse à la scie sauteuse par René Doucin.

3/ Présentation de l'élément de lisse, pour ajustement

4/ Ajustement en cours ; partie avant. Sur le plat bord la découpe des extrémités s'appelle une coupe en sifflet ou trait de Jupiter

5/ Ajustement de la partie arrière en cours

6/ Ponçage de la lisse par René Doucin.

Est-ce-que le Président Loïc Yvonnou se livrerait à un contrôle qualité ?

7/ Notre vénérable René Le Marchand constate l'avancement des travaux avec René Doucin

8/ Pose définitive de la lisse.

9/ Assemblage de la clé par tige filetée inox de 10.

Sous-couche minium bois. Suivra une pose de mastic sur le trait de Jupiter et la finition en laque bleue

Nombre d'heures  de travail: 9.

- II/ Remplacement du mât

Le nouveau mât du Marche-Avec a été fabriqué sur les cotes de l'ancien. Les prises de cotes et les plans ont été établis par Serge Phélut. L'organisation du remplacement a été planifiée par Loïc Yvonnou  (ci-contre durant des opérations de maintenance).

 

- La fabrication a été faite en PIN D'OREGON par le chantier de charpentes GAUTHIER LAMELLE COLLE - groupe CMBP - Route de Vannes - 56460 - SERENT.

 

- Le prix du mât nu et livré en avril 2014 a été de 4030 EUR.

 

Les préparations de peinture, d'accastillage et d'habillage ont été faites par des membres de l'association durant les 6 semaines de mise au sec du voilier. L'accastillage de l'ancien mât a été démonté, remis au propre et remonté sur le nouvel espar.

 

Le mât fait 13,7 m pour un diamètre de base de 245 mm. Une partie maitresse d'environ 10,7 m sur 240 mm de diamètre moyen et une partie supérieure d'environ 3 m au diamètre moyen de 161 mm.

La densité du pin d'orégon est donnée entre 0.55 et 0.65. Sur les bases des cotes relevées par Serge, le volume du mât peut être évalué autour de 544 litres soit - pour une densité de 0,6 - une masse de 327 kg. En comptant l'habillage et l'accastillage, nous arrivons sans doute à une masse d'environ 400  kg ou un peu plus.

Mât : fonction et esthétique du Pin d'Orégon en lamellé collé

Ci-dessous, la présentation des plans et de l'habillage du mât

Double-cliquez sur les photos pour les agrandir

Présentation ci-dessous des travaux effectués par l'équipe du MAvc

Livraison du nouveau mât.

Etat brut

Ci-dessous le lasurage du mât. On peut y voir Maurice Tréguer, René Lemarchand, Paul Rohou, Alain Guéritot

Double-cliquez sur les photos pour les agrandir

Maurice Tréguer et (?) au lasurage
Maurice Alain René Paul au lasurage
Paul au lasurage
Paul et 3 équipiers au lasurage

Préparation de l'étambrai et habillage du mât.

Double-cliquez sur les photos pour les agrandir

Etambrai
partie supérieure
Cerclage de la zone fourche de pic
Passage des haubans
Finition tête de mat

Christian Le Berre au gréement et au matelotage. Comment faire ?

Et la suite n'est pas plus facile...

Double-cliquez sur les photos pour les agrandir

Enfin debout le 24 avril 2014...

 

- III/ Et puis avant, pendant et après il y a eu tous les autres travaux...

Des heures de ponçage et de....

Peinture !

Et puis, et puis, et puis... Une bande défilante pour remercier tous ceux et celles, qui, de près ou de loin, ont fait une beauté au MARCHE-AVEC pour 2014

Double-cliquez sur les photos pour les agrandir

En route pour la saison ; salut des derniers intervenants ; sans oublier tous les autres et ...

Mise à l'eau !

Yvon Le Borgne   René Doucin    Michel Huneau  Marie-Claire Gérets  Paul Rohou  Loïc Yvonnou

Et aussi Christian Le Berre, , Alain Guéritot, Bernard Houssin, Michel Janot, René Legrand, René Lemarchand, Serge Phélut, Maurice Tréguer, Pascal Tocquec, etc. Merci à Annie, Marina et Ruth pour la "logistique d'hydratation" des travailleurs. Merci à May-France Garot, André Hémon et Hervé Andro pour leurs passages sur le chantier. Que ceux qui ont été malencontreusement oubliés dans cette liste le fassent savoir à Bernard Houssin - bernavanax@orange.fr.

Cette dernière photo est de Paul Rohou