23 octobre 2021 Le Marche-Avec rejoint ses quartiers d’hiver

Bruno Blouch nous en avait donné un avant gout...

Les Chroniques du Marche-Avec 23 octobre 2021

 

 

Le Marche-Avec rejoint ses quartiers d’hiver

 

 

Jeudi 14 octobre, sous un grand soleil, le Marche-Avec a été désarmé par une équipe nombreuse d’adhérents pleins d’entrain. Les voiles ont été pliées, tout le matériel de navigation a été rangé au pôle nautique, bien au sec en attendant la prochaine saison. Une partie du matériel de bord a aussi été entreposé, après inventaire, chez certains membres

Dégréer, ranger, plier, sans oublier de photographier les assemblages (photos JGM)

 

 

Après l’effort, le réconfort ! ((photo JGM)

 

Dimanche 17 et jeudi 21, les aussières d’hivernage, préalablement récupérées dans le local de la caserne des pompiers, ont été fixées aux deux grosses chaînes de fond devant le ponton du musée de la pêche, munies de flotteurs et de lest pour éviter d’éventuels engagements dans les hélices….

 

 

Préparation des 4 aussières du mouillage d’hiver (photo PE)

 

Et le jeudi 21 à 17h, après avoir laissé passer la tempête Aurore de mercredi, le Marche-Avec a été déplacé à l’aide de deux navires amis : un « pousseur » piloté par Rolland et amarré à couple, et un « voltigeur » piloté par Bruno pour récupérer les flotteurs d’aussière et veiller à éviter les obstacles.Tout c’est très bien passé. Au bout d’une petite demi-heure, le Marche-Avec était solidement amarré à sa place.

 

Il restait à mettre en place les deux lourdes béquilles, ce qui fut fait en parfaite coordination d’équipage entre les anciens et les nouveaux.

 

 

Mise en place de la béquille tribord (Photo PE)

 

 

Le Marche-Avec à poste jeudi soir (Photo PE)

 

Vendredi 22, à marée basse, on a enfin pu enfin découvrir ce qui s’est passé le 3 octobre sous la coque. Il y a déjà quelques moules, qui ont pu se développer sur les zones peu recouvertes par l’antifouling pendant les 2 saisons que le bateau vient de passer à l’eau sans carénage.

 

Et il y a les 16 tours que l’écoute de foc a réussi à faire autour de l’arbre...Qui dit mieux ???

 

 

L’arme du crime, ou plutôt l’écoute du crime, autour de l’arbre (photo BL)

 

L’écoute a pu être enlevée sans dommage. L’arbre est en bon état mais, sous la traction des tours de bouts enroulés, est sorti de son engrenage du moteur, faisant éclater le carter de retenue, pièce fusible qui a parfaitement joué son rôle, en évitant de fausser l’axe. Tout semble bien engagé pour notre réparation prévue début novembre.

 

 

Le désengagement de l’écoute, l’axe du moteur sorti et l’hélice enfin libre (photos PE)

 

 

 

Photos : P. Esposito, Bruno Laborie, JG. Michard ; Textes et mise en page : P. Esposito

Les Chroniques du Marche-Avec 23 octobre 2021

 

 

Le Marche-Avec rejoint ses quartiers d’hiver

 

 

Jeudi 14 octobre, sous un grand soleil, le Marche-Avec a été désarmé par une équipe nombreuse d’adhérents pleins d’entrain. Les voiles ont été pliées, tout le matériel de navigation a été rangé au pôle nautique, bien au sec en attendant la prochaine saison. Une partie du matériel de bord a aussi été entreposé, après inventaire, chez certains membres

 

 

Dégréer, ranger, plier, sans oublier de photographier les assemblages (photos JGM)

 

 

Après l’effort, le réconfort ! ((photo JGM)

 

Dimanche 17 et jeudi 21, les aussières d’hivernage, préalablement récupérées dans le local de la caserne des pompiers, ont été fixées aux deux grosses chaînes de fond devant le ponton du musée de la pêche, munies de flotteurs et de lest pour éviter d’éventuels engagements dans les hélices….

 

 

Préparation des 4 aussières du mouillage d’hiver (photo PE)

 

Et le jeudi 21 à 17h, après avoir laissé passer la tempête Aurore de mercredi, le Marche-Avec a été déplacé à l’aide de deux navires amis : un « pousseur » piloté par Rolland et amarré à couple, et un « voltigeur » piloté par Bruno pour récupérer les flotteurs d’aussière et veiller à éviter les obstacles.Tout c’est très bien passé. Au bout d’une petite demi-heure, le Marche-Avec était solidement amarré à sa place.

 

Il restait à mettre en place les deux lourdes béquilles, ce qui fut fait en parfaite coordination d’équipage entre les anciens et les nouveaux.

 

 

Mise en place de la béquille tribord (Photo PE)

 

 

Le Marche-Avec à poste jeudi soir (Photo PE)

 

Vendredi 22, à marée basse, on a enfin pu enfin découvrir ce qui s’est passé le 3 octobre sous la coque. Il y a déjà quelques moules, qui ont pu se développer sur les zones peu recouvertes par l’antifouling pendant les 2 saisons que le bateau vient de passer à l’eau sans carénage.

 

Et il y a les 16 tours que l’écoute de foc a réussi à faire autour de l’arbre...Qui dit mieux ???

 

 

L’arme du crime, ou plutôt l’écoute du crime, autour de l’arbre (photo BL)

 

L’écoute a pu être enlevée sans dommage. L’arbre est en bon état mais, sous la traction des tours de bouts enroulés, est sorti de son engrenage du moteur, faisant éclater le carter de retenue, pièce fusible qui a parfaitement joué son rôle, en évitant de fausser l’axe. Tout semble bien engagé pour notre réparation prévue début novembre.

 

 

Le désengagement de l’écoute, l’axe du moteur sorti et l’hélice enfin libre (photos PE)

 

 

 

Photos : P. Esposito, Bruno Laborie, JG. Michard ; Textes et mise en page : P. Esposito